dimanche 10 décembre 2017

Noël avant l'heure

Chers amis lecteurs,
 
Aujourd'hui, c'est l'heure des cadeaux !
Noël approchant à grands pas, je vous ai préparé cette fiche tricot :
 





Je vous souhaite le meilleur pour cette fin d'année et vous retrouverai avec plaisir en janvier.
Dodile da Rouen



dimanche 3 décembre 2017

Le tricot comme vecteur de lien social (part 2)

Chers amis lecteurs,

Invitée par Miss LN à un apéro tricot chez Les Fringantes de Créaludik, je m'y suis rendue avec deux de mes amies tricoteuse.
C'était vendredi soir et c'était vraiment sympa : accueil et ambiance chaleureux, plein de bonnes choses à boire et à grignoter, c'est à refaire, c'est sûr !

3 tricopines dans un asccenseur

Un soir au Havre





La grande et sympathique tablée (crédit photo créaludik)
Bonne semaine à tous !
Dodile da Rouen

dimanche 19 novembre 2017

invitation au marché de Noël du Café Couture

Chers amis lecteurs,

Petit article au style lapidaire aujourd'hui :

Je vous invite au marché de Noël du café Couture, dimanche 26 novembre.
Plus d'infos ici :




A bientôt ?
A bientôt !
Dodile da Rouen

dimanche 12 novembre 2017

Le tricot comme lien social

Chers amis lecteurs,

Avant 2005, je tricotais toute seule dans mon coin. A cette époque, quand j'entendais des réflexions qui laissaient entendre que tricoter était réservé à celles qui s'ennuyaient, déjà je n'aimais pas ça mais j' étais quand même un peu d'accord, même si je n'aurais jamais osé l'avouer !
En 2005, tout a changé: j'ai découvert les blogs tricot et avec eux de nouvelles façons de faire, et aussi de nouveaux horizons : je n'étais plus seule et je me suis engouffrée avec bonheur dans ce monde nouveau et interactif que m'offrait internet.
D'abord lectrice timide mais avide, je me suis peu à peu laissée prendre au jeu de la confidence tricotique en ouvrant mon propre blog. Ce fut le temps joyeux d' "Odile et ses pelotes", des premières rencontres virtuelles et des premiers échanges épistolaires entre tricoteuses passionnées du monde entier.
A cette époque, je m'étais laisser entraîner dans le tourbillon de la dentelle tricotée et très vite, j'ai commencé à créer puis proposer mes propres modèles par le biais d'un forum que j'avais mis en place et aujourd'hui inactif: 
De mes rencontres virtuelles sont nées des amitiés solides pérennisées par des rencontres dans le monde réel, élargissant ainsi le cercle de mes amies et me permettant de faire de belles rencontres bien au delà du tricot.
Aujourd'hui, je ne tricote plus que très rarement dans mon coin; 12 ans après, les blogs tricots n'ont plus le même succès mais il y a encore des lieux d'échanges virtuels et très actifs comme Ravelry , Instagram, Pinterest ou même Facebook, et puis surtout les rencontres "café-tricot" entre tricoteuses dans de nombreuses villes de tous les pays; le tricot est devenu un vecteur de lien social, et que l'on ne vienne plus me dire qu'il est réservé à une catégorie "plan-plan" de la société !

Pour terminer, je vous offre un pot pourri photographique de ces beaux moments :
 Bretagne 2008, avec mon amie Sophie, rencontré grâce au tricot 


Bretagne 2008, tricot sur la plage

Février 2009, avec Sophie chez Dung, avant notre départ pour Montréal chez Annette rencontrée grâce au forum dentellite

Février 2009, aéroport de Roissy, juste avant l'embarquement

Montréal, magasin "Le Mouliné" février 2009

Sur la route de Québec février 2009

Québec, avec Marjolaine et Sophie, au pied du château Frontenac
Il faisait foid !


 Rencontre tricot avec Louise des laines Biscotte et Niala, environs de Montréal


Café tricot au Café Couture , Rouen


Sur la route du Café Couture


Café tricot chez une amie, décembre 2016

Bonne semaine à tous !
Dodile da Rouen

dimanche 5 novembre 2017

"Dis Maman, t'aurais pas une robe noire ?"

Chers amis lecteurs,
Pas d'article la semaine dernière pour la simple et bonne raison que j'ai passé mon après midi à faire de la couture, et que, l'objet de cet après midi couture devait être tenu secret jusqu'à la soirée d'Halloween de mardi.
En effet, Fiston n°2, invité pour ce 31 octobre avait quelque chose de précis en tête lorsque jeudi 26 il me demandait : 
" Dis Maman, t'aurais pas une robe noire ?"
Alors soyons clairs, lui répondis-je :"Des robes , je n'en ai pas; et si j'en avais, je ne te les prêterais sûrement pas pour te déguiser !. Dis moi plutôt ce que tu as en tête et je verrais si je peux t'aider"
Je pouvais l'aider, et, je suis aller acheter 3 mètres de tissu noir pour réaliser la robe qui irait avec ce masque horrible qui dormait dans son armoire depuis déjà quelques années:


Je l'ai réalisée sans patron, juste en prenant ses mesures et en m'aidant d'images trouvées sur le net; il était content et moi aussi, je dois dire, car le challenge était de taille pour moi qui ne suis qu'une couturière du dimanche (tiens elle est de circonstance celle là).

J'aimerais pouvoir coudre davantage mais je n'arrive pas à dégager du temps pour cette activité...

Cette semaine, j'ai tricoté d' arrache pieds (si on peut dire, vu que je le fais avec mes mains)...
D'abord ceci, pour une dame qui avait retrouvé une relique dans son armoire et qui souhaitait qu'on lui refasse une paire à l'identique :


Elle a été ravie du résultat et je me suis bien amusée à lui faire plaisir. (à gauche la chaussette originale servant de modèle)

J'ai également réalisé cette paire pour adulte:


Fil à chaussette standard ( 75 % laine et 25 % nylon, 220 m /50 gr.)
Motifs de mon cru.

Et, comme j'avais envie d'utiliser mes fils filés main, je me suis lancée dans une série d'écharpes à offrir pour Noël :


Tricotée avec un mélange de mérinos et d'angora, cette écharpe sera sur mon stand au marché de Noël du Café Couture

Une autre est en route, toujours dans un mélange de mérinos et d'angora :


Bonne semaine à tous !
Dodile da Rouen 

dimanche 22 octobre 2017

Autopsie d'une paire de chaussettes

Chers amis lecteurs,

Parmi mes encours tricot, il y a toujours une paire de chaussettes, car j'aime bien les chaussettes tricotées main; elles sont d'un confort incomparable dans une paire de chaussures d'hiver ou de marche.
Pour tricoter des chaussettes, je privilégie un fil composé à 75% de laine et 25% nylon; la laine apportant chaleur et confort, le nylon la solidité.
Avec le temps, j'ai amélioré la technique et imaginé mes propres modèles.
Le seul problème avec les chaussettes, c'est qu'il faut en faire deux. La confection de la première est toujours enthousiasmante, celle de la seconde un peu moins, mais c'est comme ça, en général, nous avons deux pieds.
Comme pour le reste, les chaussettes hommes sont plus longues à tricoter : ils ont de plus grands et gros pieds.
Ces deux dernières semaines, j'en ai confectionné deux paires pour homme :


fil Trekking XXL, aiguilles circulaires 2,5 et 2,75



fil Trekking XXL, aiguille circulaire 2,5

 

Ces chaussettes sont commencées par le haut avec un montage tubulaire des mailles, ce qui les rend plus souples à l'enfilage et confère un look soigné que j'aime bien.
En général, les chaussettes pour femmes se réalisent sur 64 mailles, celles pour hommes sur 72.
On tricote d'abord la jambe en rond, puis le talon en aller-retours, le bonnet du talon également en aller-retours et l'on reprend toutes les mailles et le tricot en rond pour le coup de pied et le pied.
On termine la pointe en rabattant les mailles à 3 aiguilles.
Mais on peut aussi les tricoter en commençant par la pointe, en utilisant le "Judy's magic cast on" pour le montage des mailles et en réalisant les étapes tricot en sens inverse.
cette méthode a l'avantage de permettre d'utiliser la totalité du fil pour réaliser la jambe.
Il faut environ 100 grammes de fil (420 mètres environ) pour une paire de chaussettes jusqu'à la taille 42.
Les fils à chaussettes sont d'une diversité infinie et généralement assez peu onéreux (moins de 5 € la pelote de 50 grammes) et pratiquement toutes les filatures en proposent.
Alors laisser vous tenter par la confection de chaussettes !
Pour vous y aider, voici un modèle que j'ai écrit:
Bonnes mailles et à la semaine prochaine!
Dodile da Rouen


dimanche 15 octobre 2017

Les beaux livres

Chers amis lecteurs,

Pas d'article la semaine dernière pour cause de panne importante d'inspiration ! En fait, j'ai (encore) tenté d'écrire quelque chose sur l'achat compulsif de matière première et puis, sans doute en proie à un fort sentiment de culpabilité (et oui, j'avais encore craqué), j'y ai renoncé et j'ai archivé l'ébauche d'article dans la section brouillon.
Ce n'est donc que partie remise.
Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler de littérature. De littérature tricotique. Oui.
En effet, lorsqu'on tricote beaucoup et que l'on se prête de temps en temps au jeu de la création, il faut avoir de l'inspiration (encore!), et, pour nourrir cette inspiration, il faut quelques sources.
Le livre est l'outil idéal, et en matière de tricot, il y en a une palanquée...oui.
J'avoue que ma préférence va aux ouvrages anglo-saxons qui sont vraiment riches et pointus, davantage que ceux en langue française.
Je pense que cela vient du fait que les anglo-saxons ont une culture du tricot plus vivace et plus assumée que dans les pays latins.
Passé la barrière de la langue (qui se résout très vite car l'anglais tricotique est très précis, concis et facilement assimilable), on trouve dans ces "beaux livres" des trésors d'enseignement.
Voici quelques uns de mes préférés :
La collection des 3 ouvrages de Lisl Fanderl, un trésor de points de dentelles et torsades, et quelques modèles de chaussettes bavaroises. C'est une vraie mine d'or et je m'en suis beaucoup servi.
Ces livres sont en allemand et les diagrammes sont un peu déroutants, mais il s'agit là, à mon avis d'un "must have".


Dans le même esprit, ce livre qui répertorie les "points de grand-mère".
Mêmes diagrammes exotiques que chez Lisl Fanderl, mais le côté désuet de l'ouvrage est délicieux.


Voilà l'ouvrage de référence pour tricoter dans l'esprit de la tradition.
C'est un livre très technique, un peu ardu, mais également une mine d'or.


Une autre bible en matière de tricot traditionnels des iles britanniques; fourmille de points et détails techniques pour réaliser les fameux pulls de pêcheurs.


Voici un ouvrage qui explique comment débuter et terminer un tricot ! 211 façons de monter les mailles et de les rabattre, qui l'eut crû ?


Acquis il y a peu, cet ouvrage est un guide à la rédaction de modèles de tricot. Rempli d'astuces et de conseils, c'est une formidable aide pour qui veut se lancer dans le design tricot.


Pour finir, voici le cadeau de mon amie Kate; il s'agit d'un calepin dédié à la tricoteuse où l'on peut noter tout ce que l'on fait en tricot !!! tout simplement génial !

Voilà donc un échantillon de ma bibliothèque, s'ajoutent à cela les innombrables revues et magazines, ce qui au final, et en comparaison prends (presque) autant de place que mon stock de laine...
Et vous, quels sont vos livres préférés?
Bonne semaine à tous !

Dodile da Rouen, Normandie, France